Et si on allait plus loin ?

Vers une école zéro Énergie ?

Nous sommes tous conscients que le but final est bien d'arriver au zéro énergie, pas comme à l'ère des Cromagnons (à la bougie, chacun dans sa grotte !), mais bien en citoyen du monde, conscient qu'il faut diminuer l'impact de notre vie sur la planète et utiliser notre intelligence pour subvenir à nos besoins.

Prenons la consommation électrique d'un élève.

Elle se situe autour des 200 à 300 kWh/élève par an, en moyenne. (Voir Ratios de consommations des écoles). Mais dans les écoles gagnantes du challenge École Zéro Watt, suite à toutes les initiatives de réduction des consommations prises, elle descend autour des 45 kWh/élève/an !
Or, il suffit de 1/3 de m² de panneau photovoltaïque pour produire cette énergie ...
Et oui, 1000 kWh d'énergie nous arrivent du soleil sur chaque m² de sol de notre région (soit un équivalent de 100 litres de pétrole par an et par m² !) Et le rendement moyen des capteurs avoisine les 15 % aujourd'hui...

Le Zéro Watt électrique est donc accessible, si on combine une sensibilisation à l'URE (Utilisation Rationnelle de l'Energie) et une production renouvelable.

Un dossier est en cours de préparation au sujet de la place du photovoltaïque pour les écoles... mais on attend les nouvelles normes en matières de subsidiation pour le remettre à jour et le diffuser.

Sans prime, le temps de retour de l'investissement est de 15 ans.

Et le chauffage ?

L'objectif du Zéro Energie est plus difficile à atteindre, c'est clair ... Si c'est presqu'accessible dans les nouvelles écoles passives, on en est bien loin dans nos vieilles écoles passoires...

Mais si l'on se donne pour objectif d'être passif dans 20 ans, une stratégie des « petits pas » devrait permettre de progressivement faire descendre la consommation de chauffage. L'essentiel est que chaque mesure soit l'élément d'un tout coordonné : lors du renouvellement du châssis, il faut déjà se poser la question de comment l'isolation sera faite... dans 10 ans (isolation par l'intérieur ? par l'extérieur ?...), et si le choix et le positionnement du châssis sont dès lors bien compatibles avec la future isolation.

Un Guide à la rénovation énergétique des écoles sortira en 2014 et abordera cet aspect.

Et pour nous encourager, regardons le projet d'une classe de 3ème primaire, l'école du Biéreau à Louvain-La-Neuve : Pendant 3 mois, toute l'école a stocké des déchets de frigolite. Ils les ont broyés (broyeurs à végétaux), puis intégrés dans une cloison pour réaliser une paroi « passive » dans leur réfectoire.

Nous sommes tous acteurs de l'environnement... Nos élèves aussi !

[retour]

Pour le moment, 117 personnes sont en ligne

> Design : Jean Louis Wagelmans Facebook  logo facebook  Contact bouton mail pt  Vous pouvez réagir  bouton remarques pt