Améliorations accessibles aux élèves

Le chauffage

carre_bordeau Baisser la température de 1°C dans les classes  ► en savoir plus

carre_bordeau Adapter la température à l'activité  ► en savoir plus

carre_bordeau Anticiper la coupure de fin de jour  ► en savoir plus

carre_bordeau Vérifier les horaires de chauffage

► Vérifier que les consignes de chauffage correspondent bien à l'usage des locaux (surtout pour les activités extra-scolaires) et avertir le service adéquat de toute modification. Ne pas oublier le juste réglage de l’enclenchement du chauffage au matin. Il est normal que le chauffage démarre plus tard le mardi que le lundi puisque la période de coupure est plus courte.

carre_bordeau Ne pas chauffer toute l'école pour les seuls besoins de la garderie  ► en savoir plus

carre_bordeau S'habiller selon la saison

► En hiver, il est utile de rappeler aux élèves d’adapter leur  garde robe : « T shirt en été et pull en hiver » ! 

carre_bordeau Couper le chauffage la nuit et en cas d'absence  ► en savoir plus

carre_bordeau Fermer les tentures durant les saisons froides  ► en savoir plus

carre_bordeau Ventiler périodiquement  ► en savoir plus

carre_bordeau Fermer les portes extérieures

► Chauffer est une chose, garder la chaleur en est une autre : fermer le plus possible les accès vers l’extérieur, les locaux non chauffés et les portes entre les lieux de cours (classes, ateliers, salle de gym, réfectoire, etc.) et les couloirs, permet de ne pas chauffer inutilement des endroits non adéquats… ou la cour de récré.

carre_bordeau Eviter les courants d'air 

► L’air froid qui passe sous les portes ou par les joints de vieux châssis de fenêtre, c’est une perte sèche pour le chauffage. Placer des joints en caoutchouc ou synthétiques, des «bas de portes», voire du silicone si certaines fenêtres peuvent être condamnées, etc., matériel que l’on trouve dans tous les magasins de bricolage. L’idée que cet air participe à la ventilation du local est un mauvais calcul : une classe est occupée moins de 25% du temps. Comme dit ci-dessus, il vaut mieux ouvrir périodiquement lorsque les élèves sont présents. Placer une tenture devant portes et fenêtres rarement utilisées constitue également un complément efficace.
Si des grilles de ventilation sont prévues dans les châssis, elles doivent être fermées la nuit et le week-end. 

carre_bordeau Ne pas couvrir les radiateurs

► En couvrant les radiateurs d’objets ou en plaçant un meuble devant celui-ci, sa surface de chauffe se réduit et  son efficacité diminue de 10% (à puissance égale, la température de chauffe doit augmenter).

carre_bordeau Purger les radiateurs

► Si la partie inférieure du radiateur est chaude tandis que la partie supérieure est froide, cela signifie qu’il doit être purgé. Si le problème persiste, vérifier le vase d’expansion et/ou l’étanchéité du réseau. 

carre_bordeau Eviter le chauffage électrique, sauf dans certains locaux

L’électricité est l’énergie primaire la plus polluante et coûte entre  2 fois plus cher que le gaz ou le mazout. Le chauffage central à l’électricité est donc à proscrire. Si des radiateurs électriques d’appoint apparaissent à divers endroits, il faut résoudre un problème de régulation du chauffage principal. 
Par contre, en dehors de heures normales, il vaut mieux chauffer électriquement une pièce qui sert de garderie ou de bibliothèque par exemple… que de chauffer toute une aile de bâtiment pour cette seule pièce ! Installer des chaufferettes programmables pour qu’on ne les oublie pas toute la nuit…

carre_bordeau Couper la production d'eau chaude sanitaire

Il est utile de vérifier que la production d'eau chaude sanitaire est vraiment nécessaire. Bien souvent, des ballons d'eau chaude sont prévus pour les douches de la salle de gym... qui ne sont pas utilisées. Et les petits ballons d'eau chaude sous l'évier ? Bien sûr, c'est un confort. Mais ne pourrait-on utiliser de l'eau froide en règle générale et ne chauffer le ballon que pour des activités particulières ?

L'éclairage

Le budget électricité, c’est en moyenne 50 euros/an/élève. Il existe de nombreux moyens de diminuer sa consommation d’électricité … sans pour autant vivre dans le noir !

carre_or1 Valoriser la lumiére naturelle

► La lumière du jour est la meilleure pour l’œil humain. Ouvrir les tentures dès le début des activités, éviter les affichages sur les fenêtres, bien agencer les bureaux,… permettront de profiter au mieux de cet éclairage naturel. Si 300 lux sont atteints sur les bancs scolaires, il n’est pas nécessaire d’allumer les lampes.

carre_or1 Eteindre dans les couloirs et locaux inoccupés  ► en savoir plus

carre_or1 Eteindre les lampes en journée si la luminosité est suffisante  ► en savoir plus

carre_or1 Dévisser une lampe sur deux près des fenêtres  ► en savoir plus

carre_or1 Nettoyer les rideaux

Si la classe est équipée de rideaux translucides, il est peut-être opportun de les nettoyer.

carre_or1 Améliorer l'efficacité des luminaires  ► en savoir plus

Les appareils électriques

La consommation de nuit et de WE d’une école de jour atteint souvent 25 à 30 % de la facture totale ! Se donner pour objectif "plus rien la nuit" et/ou "plus rien pendant les congés" est un bon moteur pour chercher les gaspis ! (sauf production d'eau chaude la nuit, si compteur bihoraire)

carre_or2 Stopper les consommations de stand-by des appareils  ► en savoir plus

carre_or2 Programmer les distributeurs de boissons► en savoir plus

carre_or2 Déplacer les distributeurs

► S'il y en a plusieurs, les placer les uns contre les autres pour diminuer les déperditions par les parois. Eviter de les placer tout prêt d'un radiateur. Idéalement, les placer dans un local non chauffé.
Question : faut-il refroidir les boissons en hiver ?

carre_or2 Remplacer les distributeurs par une fontaine d'eau ► en savoir plus

carre_or2 Photocopier en recto-verso

► Ce ne sont pas des économies pour l’école, mais c’est logique de réaliser au maximum des photocopies en recto-verso : l’énergie principale est contenue dans la fabrication de la feuille de papier !

 

carre_or2 Surveiller les électroménagers de la cantine

    • Dégivrer régulièrement réfrigérateurs et congélateurs : deux millimètres de givre augmentent de 10% leur consommation électrique.
    • La température des réfrigérateurs doit être réglée entre 4 et 6°C et celle des congélateurs à -18°C. Des températures inférieures sont inutiles et coûteuses.
    • Surveiller aussi les joints d’étanchéité : une feuille de papier insérée dans la porte fermée doit pouvoir tenir sans problème. A défaut,  remplacer les joints : 10% de consommation économisée !
    • Dépoussiérer régulièrement les faces arrière des réfrigérateurs et congélateurs : ils consommeront moins.
    • En période de vacances et s’ils ne doivent rien conserver, débrancher purement et simplement ces appareils.
    • Les lave-vaisselle et lave-linge industriels ou semi-industriels possèdent généralement des programmes de lavage courts et économiques. A Utiliser ! Nettoyer aussi régulièrement les filtres pour diminuer la consommation.

carre_or2 Demander la collaboration du personnel de la cantine

En cuisinant, il convient de :

    • recouvrir les casseroles : les aliments cuisent plus vite et l’école économise 30% d’énergie par cuisson ;
    • choisir des poêles ou casseroles qui ont un diamètre adapté aux taques de cuisson. Trop grandes, le temps de chauffe est beaucoup plus long. Trop petites, c’est dangereux et cela occasionne d’importantes pertes de chaleur ;
    • sortir les aliments du congélateur plusieurs heures avant la cuisson. Ils se dégèleront naturellement et cuiront  avec moins d’énergie ;
    • n’ouvrir surgélateurs, chambres froides et congélateurs que brièvement pour y conserver toute la fraîcheur ;
    • laisser refroidir les aliments avant de les ranger au frais. Les appareils consomment beaucoup plus s’ils doivent refroidir ou congeler des plats chauds.

carre_or2 Eviter la climatisation des locaux administratifs

Il fait parfois chaud dans les bureaux mais une installation de climatisation est chère et consomme de l’électricité. A investissement égal, préférez-lui une protection solaire extérieure, un écran plat ou un éclairage localisé performant. Eventuellement, un ventilateur augmentera la sensation de confort par le déplacement d’air (tout en chauffant encore un peu plus la pièce par sa consommation électrique !). Il sera plus efficace s’il est suspendu au plafond, ce qui favorise une ventilation lente et régulière.

[retour]

Pour le moment, 66 personnes sont en ligne

> Design : Jean Louis Wagelmans Facebook  logo facebook  Contact bouton mail pt  Vous pouvez réagir  bouton remarques pt