8 | Établir un plan d'action

Le travail des jeunes valorisé par la présence d'un décideur

L'audit participatif se termine par un recensement des améliorations possibles.

Il est idéalement fait en présence d'un représentant de la direction (directeur, économe, membre du Pouvoir Organisateur ...) qui écoute et note les propositions des élèves. Bien sûr, il peut réagir lorsqu'une proposition paraît farfelue mais il ne prend pas chaque fois le contre-pied du jeune, histoire de ne pas dire « qu'on le sait bien, qu'on y a déjà pensé, ... mais qu'on n'a pas l'argent pour agir », ce qui est particulièrement démotivant...

Au contraire, il se montre intéressé par les propositions et fait part de son envie d'accompagner les actions des jeunes pas des investissements concrets qui vont renforcer ces actions.

Suggestion pratique de classement des améliorations

Diviser le tableau noir en 3 colonnes reprenant les 3 thèmes techniques principaux :

  • Chauffage
  • Éclairage
  • Équipements électriques

Puis le diviser encore en 2 (ou 3) lignes avec les rubriques

  • Ce que nous (élèves, enseignants) pouvons faire
  • Ce que la direction peut faire
  • Ce que le Pouvoir Organisateur peut faire (Commune, Province, Communauté ...)

Dans le cas du réseau libre, les deux dernières lignes sont confondues en une seule.

Et chaque gaspillage, accompagné de sa solution, détecté par les élèves est reporté dans la bonne case de cette grille. Cela permet de classer les actions ... et de ne pas faire porter par les jeunes des problèmes pour lesquels ils ne sont pas responsables.

Quelles sont les améliorations possibles ?
La première réaction est parfois de se dire : « mais que puis-je faire dans ma classe, dans mon école, ... ?». Il n'y a pas de vannes sur mes radiateurs, mon éclairage allume en tout ou rien 9 luminaires de 2 tubes ...
En fait, il existe beaucoup plus de solutions que ce qu'on imagine ! Par exemple :
  • Pas de vanne, le radiateur est bouillant et il faut ouvrir la fenêtre ? Pensez plutôt à recouvrir le radiateur d'un tissu, mieux d'une vieille couverture, qui l'isolera de l'ambiance et supprimera ou diminuera fortement la consommation (l'eau retournera chaude vers la chaudière !)
  • Il y a des rideaux devant la fenêtre ? Fermez-les en créant un espace étanche entre la vitre et l'ambiance (rideaux posés sur la tablette) : vous aurez la même efficacité qu'un double vitrage, la nuit et le week-end soit 75 % du temps (et oui, la classe est vide 75 % du temps !)
  • Vous avez des luminaires le long des fenêtres : dévissez un tube sur deux, la luminosité en journée sera amplement suffisante grâce à la lumière naturelle ! Et un seul tube qui ne fonctionne pas pendant les heures scolaires, c'est de 10 à 15 Euros économisés par an !
Il existe beaucoup de solutions pratiques comme celles-là. Elles ont été rassemblées dans deux fichiers, accessibles en cliquant sur :
  • Améliorations accessibles aux élèves
  • Améliorations avec petits investissements (plutôt du ressort du responsable technique du bâtiment).
Dans ces fichiers, vous trouverez des hyperliens appelés "En savoir plus". En cliquant dessus, vous aurez accès aux détails de mise en oeuvre de ces améliorations.

[retour]

Pour le moment, 9 personnes sont en ligne

> Design : Jean Louis Wagelmans Facebook  logo facebook  Contact bouton mail pt  Vous pouvez réagir  bouton remarques pt